Une marche exploratoire avec une carte subjective réalisée par le collectif 68-2018 au départ de témoignages d’acteurs de 68 et d’après 68, une balade, dans le temps et dans l’espace, au fil des évènements sous les pavés liégeois.Le MAI liégeois peut paraître tardif et modeste, il est pourtant, pour reprendre une expression d’Ernest Mandel, une «répétition générale» des liens entre syndicat et monde associatif. Les premiers vont multiplier les prises de position sur les questions «extra-syndicales» et retrouver sur ces terrains des cadres étudiants qui ont prolongé leur expérience de 1968 en s’investissant dans la naissance de nouveaux courants politiques et la construction d’associations durables dont les Grignoux sont sans doute, avec l’affirmation des mouvements féministes, tiers-mondistes, pacifistes et éducatifs, l’expression d’une dynamique «boule de neige».L’occasion de découvrir Liège sous un nouveau jour, d’échanger et de débattre avec des acteurs de 68 et, pour celles et ceux qui le souhaitent, de découvrir, au Musée de la Vie Wallonne, l’exposition «Le jardin du paradoxe - regards sur le Cirque divers» qui surgit dans le paysage culturel liégeois en 1977 alors que s’essouffle la pensée de MAI 68.

Le samedi 2 juin 2018 de 10h à 17h 

à l’Espace Cacérès de Peuple & Culture. 

Rue du Beau mur, 45 à 4030 Liège 

Inscription nécessaire : 

04/368.82.32 ou 0476/22.89.46 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

(cliquez ici pour découvrir le programme complet)

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter