L’actualité éclaire un peu plus chaque jour l’urgence de sociétés plus justes, plus démocratiques et plus solidaires. Bâtir cet avenir désirable nécessite de prendre en compte les mutations profondes que nous connaissons aujourd’hui et de relever collectivement les défis environnementaux, sociaux, culturels et économiques qui en découlent.

C’est pour partir à la recherche de réponses associatives à ces défis que Peuple et Culture développe le projet « C’est possible.EU », en partenariat avec la Fédération des Centres sociaux et socioculturels en France, la Ufa fabrik en Allemagne et Arci Culture Solidali en Italie.

POUR QUI ? 
Les travailleur.euse.s salarié.e.s ou bénévoles d’associations actives dans l’Education des adultes.

POURQUOI FAIRE ?

  • Réfléchir et penser les formes et les dynamiques d’engagement par le questionnement des ressorts de l’agir collectif.
  • Analyser les conditions propices au développement d’initiatives citoyennes respectueuses du bien commun et de l’intérêt général : repérer et déchiffrer dans l’hétérogénéité des pratiques observées, les éléments fondamentaux qui déterminent les conditions de réussite des actions.

QU’EST-CE QUE JE GAGNE ?

Au sein d’un dispositif pensé comme un laboratoire de recherche et d’analyse critique, de fabrication et d’expérimentation, les participant.es pourront :

  • Identifier et mutualiser des savoirs, des savoir-être, des savoir-faire et des savoir-agir
  • capitaliser leurs apprentissages et enrichir leurs référentiels pédagogique, méthodologique et didactique,
  • renforcer leurs compétences et élargir leur offre à destination des adultes en essaimant leurs acquis, outils et ressources au service d’initiatives citoyennes.

OÙ ET QUAND ?

En Vendée, en France à la Fédération des Centres sociaux de Vendée du lundi 2 mars au vendredi 6 mars 2020 inclus. (retour le vendredi 6 ou le samedi 7/3 en fonction des trains ou vols disponibles).

A Gênes, en Italie, à l’association ARCI Genova du lundi 30 mars au vendredi 3 avril 2020 inclus. (retour le vendredi 3 ou le samedi 4/4 en fonction des vols disponibles).

A Berlin, en Allemagne au Centre Culturel International UfaFabrik  du lundi 25 mai au vendredi 29 mai 2020 inclus. (retour le vendredi 29 ou le samedi 30/5 en fonction des vols disponibles).

 

COMBIEN ÇA COÛTE ?

La participation est gratuite. Les frais de voyage et de séjour (repas, logements, transports locaux) sont entièrement couverts par la subvention européenne.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

ATTENTION, le nombre de participant.e.s est limité à 8.

Avant le départ, les personnes inscrites s’engagent à participer à une rencontre de présentation du projet et du programme, de ses enjeux, de ses outils et du partenaire d’accueil.

Pendant le séjour en Italie, les participant.es s’engagent à s’impliquer dans le processus de production des savoirs communs et à participer à toutes les étapes du programme de la semaine.

Environ trois mois après leur retour, les participant.e.s seront invité.e.s à se retrouver pour évaluer les acquis et envisager les reports dans leurs pratiques      

Renseignements et inscriptions:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
0476/22.89.46

Formulaire d'inscription

 vendée 2020 cover Page 1 px150 Italie 2020 cover Page 1 150px  Berlin 2020 cover Page 1 150px 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 24 et 25 février 2020, de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée).

Comme le prévoit l’article 22 du décret du 17 juillet 2003, les Services du Gouvernement et le Conseil Supérieur de l'Éducation Permanente ont procédé à l’évaluation des textes de loi  relatifs à l’action associative dans le champ de l'Éducation permanente. La formation vous propose de porter un regard critique sur les nouveaux cadres légaux, d’identifier les changements, d’appréhender ce qui  les fonde et de mesurer leurs conséquences sur nos pratiques associatives..

 

Objectifs :

  • Mieux inscrire nos pratiques dans le champ de l'Éducation permanente des adultes.
  • S’approprier les nouveaux cadres légaux (Décret et Arrêtés d’application)
  • Porter un regard critique sur les réformes intervenues en identifiant notamment les opportunités et les menaces pour nos associations.
  • Remettre les changements en perspective avec nos pratiques associatives et dégager les points de vigilance nécessaires pour assurer la continuité de nos actions et projets..

 

Public :

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles du secteur de l'Éducation permanente des adultes.

 

Pédagogie et méthodologie :

Nos pratiques pédagogique et méthodologique s'inscrivent en rupture avec l'enseignement traditionnel. Nous savons que former des adultes, c'est faire le pari des prises de conscience nécessaires à la transformation de leurs représentations, de leurs pratiques et de leurs comportements.

Pour relever ce défi, nous plaçons les participant.e.s au cœur du processus d'apprentissage, par des méthodes actives, qui se centrent sur le faire et sur l'être en mettant les individus et les groupes en situation d'agir.

 

Prix :

Le montant de la participation s’élève à 50€ pour les deux journées de formation intégralement remboursable par la Fonds 4S.

 

Renseignements :

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 5,6 et 16 mars 2020 de 9h30 à 16h30 à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège (Grivegnée)

Objectif

La formation combine les apports de l’approche interculturelle aux outils de la médiation. La formation a pour objectif de sensibiliser aux différences de logiques culturelles et à leur légitimité : elle invite les participant.e.s à dépasser le stade dit de « choc culturel » afin de créer collectivement un espace d’échange et de négociation. 

 

Ma culture, mon identité culturelle :

  • Être d’ici : éléments culturels partagés ;
  • Mon identité culturelle, ma singularité ;
  • Zones conscientes et inconscientes de la culture : lieux du choc culturel ;
  • Préjugés et stéréotypes : mieux comprendre leur logique de fonctionnement  afin d’être mieux à même de lutter contre les différentes formes de discrimination.

 

Centré sur la rencontre des différences et la création d’un cadre commun :

  • Schéma de la communication notamment non verbale ;
  • Différents modes de gestion de situations difficiles ;
  • Application à la diversité culturelle ;
  • Chocs culturels (de préférence fournis par les participants) ;
  • Décodage d’un choc culturel: analyse et recherche de solutions «win-win»;
  • Attitudes médiatrices : recul, neutralité, assertivité, clarification, reformulation ...
  • Au-delà du choc culturel : comment faire société tout en cherchant à promouvoir l’exercice des droits culturels ? 
  • Vivre en démocratie : qu’est-ce qui est négociable et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

 

Analyse de cas :

  • Au départ des situations professionnelles amenées par les participant.e.s qui ont posé ou posent encore problème ;
  • Décodage des situations et recherche de solutions en groupe ;
  • Travail spécifique sur la recherche négociée de solutions «win-win» ;
  • Apport de grilles de décodage diverses.

 

Public

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles du secteur de l'Éducation permanente des adultes, de l’Aide à la Jeunesse, de l’intégration et  de l’insertion. 

 

Méthodologie

Elle combine la pratique de la médiation à l’approche interculturelle (méthode d’analyse des chocs culturels de Cohen-Emerique) ; la formation se réfère également à la méthode d’analyse de cas.

La formation s’appuie sur l’expérience personnelle et professionnelle des participant.e.s  en sollicitant leur implication à l’intérieur d’un cadre qui se veut sécurisant : les limites personnelles y seront respectées ... diversité oblige !

  

Renseignements 

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Du 9 mars au 11 mars 2020 inclus, de 9h30 à 17h00, @Peuple et Culture wb Rue du Beau Mur 45 4030 Liège (Grivegnée)

Une formation organisée par Présence et Action Culturelles et Peuple et Culture wb ASBL

Contenu de la formation

  • appropriation et analyse des textes légaux;
  • analyse du fonctionnement et des statuts des asbl;
  • analyse des responsabilités et règles régissant le volontariat.

Méthodologie

  • les participant.es sont invités à se munir des statuts de leur asbl !
  • la formation alterne travaux en sous-groupes, temps d’échanges et exercices pratiques
  • de courts exposés théoriques sont également prévus

Public

Travailleurs et travailleuses salarié.es ou bénévoles ainsi que responsables d’ASBL

 


Personne ressource de la formation

Michel Davagle
Conseiller juridique auprès les ASBL Semafor et Semafoma d’Ans.
Auteur du Memento des ASBL (Kluwer). Co-auteur de « 500 réponses aux ASBL » (Edipro) et du traité sur les ASBL (Répertoire notarial).


En pratique

  • Lieu : Peuple et Culture – Rue du Beau Mur 45 – 4030 Liège (Grivegnée)
  • Dates : les 9, 10 et 11 mars 2020
  • Prix : 60€
    • Inscription effective dès réception du paiement.
    • En cas d’annulation, jusqu’à la veille du premier jour de la formation, le coût de la formation est remboursable.
    • En cas d’abandon en cours de formation, le coût de la formation ne sera pas récupérable.

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Destinés à celles et ceux qui ont participé aux formations sur l’animation interculturelle par les pairs, le dispositif vise à :

  • Rendre de la connaissance sur la théorie de l’interculturalité pour mieux contextualiser l’usage des outils et des animations expérimentés pendant les formations.
  • Echanger et analyser les difficultés rencontrées.
  • Réfléchir ensemble à des solutions.

Chacun des ateliers d’échange de pratiques compte deux journées consécutives

Dates

  • Atelier 1 : les 17 et 18 mars 2020 de 9h à 17h
  • Atelier 2 : les 7 et 8 avril 2020 de 9h à 17h
  • Atelier 3 : les 1er et 2 juillet 2020 de 9h à 17h

à l'espace Cacerès de Peuple et Culture wb - Rue du Beau Mur 45 - 4030 Liège

Prix

15€ pour les deux journées d'un des ateliers

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 2 et 3 avril  2020, de 9h à 17h @Peuple et culture

« On oublie vite ce qu’on a appris mais on n’oublie guère ce qu’on a trouvé »

Toutes celles et ceux qui souhaitent inscrire leurs activités dans les champs de l'Éducation permanente et/ou populaire doivent être capables de traduire l’éman-cipation dans leurs pratiques en se distanciant notamment de la posture traditionnelle « du maître qui enseigne et de l’élève qui apprend ». Pour y parvenir, les références pédagogiques ne manquent pas : Oury, Freinet, Neill, Freire, Pestalozzi … pour n’en citer que quelques un(e)s.

OBJECTIFS

  • Découvrir quelques grands pédagogues de l’Education Nouvelle.
  • Acquérir de nouvelles connaissances et développer ses compétences en augmentant sa capacité d’innovation en animation et formation.

PUBLIC

Animateurs, formateurs et acteurs associatifs du secteur associatif et non marchand public/privé.

MÉTHODOLOGIE

Les pratiques méthodologiques de Peuple et Culture s’inscrivent en rupture avec l’enseignement traditionnel : les pédagogies sont ascendantes, elles s’appuient sur des méthodes actives qui placent les participants au cœur du processus d’apprentissage en les mettant en situation d’agir.

PRIX

Le montant de la participation s’élève à 50€ pour les deux journées de formation intégralement remboursable par la Fonds 4S.

INSCRIPTION

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 22 et 23 avril 2020 entre 9h à 17h, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture – rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège. 

Le cadre décrétal propre au champs de l’Education permanente a connu en 2019 des modifications  importantes qui vont, dans les prochaines années,  influencer en profondeur les conditions de reconnaissance, de fonctionnement, de contrôle et d’évaluation de l’ensemble de ses acteurs.

Opérationnalisant les principes qui en régissent désormais l’application, une série de dispositions nouvelles portent notamment sur l’exigence qualitative à laquelle doivent répondre les projets développés ainsi que sur l’autoévaluation (précédemment incluse dans le rapport général d’exécution) venant éclairer l’action générale des associations d’Education permanente durant chaque période quinquennale concernée.

A cette fin, l’auto-évaluation portera sur la mise en œuvre, par chaque association,  de l’article 1er du Décret.

C’est le cadre de cette auto-évaluation qu’éclaire « La circulaire ministérielle relative au décret du 17 juillet 2003 relatif au soutien de l’action associative dans le champ de l’Education permanente » en offrant un socle commun de compréhension de l’ article fondateur à l’ensemble des acteurs concernés.

Objectifs 

Permettre aux participant.e.s :

  • De prendre connaissance du texte de la circulaire, de son contexte d’utilisation et d’en faire l’analyse.
  • De s’en saisir comme outil d’autoévaluation de l’action de leur association.


Remarque

Pour que cette formation puisse remplir ses objectifs, nous demandons aux participant.e.s d’apporter un exemplaire de leurs trois derniers rapports annuels d’activités après en avoir pris globalement connaissance.

Public 

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles du secteur de l'Éducation permanente des adultes.

Prix

Le montant de la participation s’élève à 50€ pour les deux journées de formation intégralement remboursable par la Fonds 4S.

 

Renseignements 

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 27,28 et 29 avril et 12 mai 2020 de 18h à 21h30, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture, rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège. 

Objectif

La formation a pour objectif de donner les bases de la comptabilité simple à toute personne qui est amenée à prendre en charge la gestion financière d’une association. Elle vise à répondre aux besoins spécifiques des petites asbl et adapte son horaire en fonction des contraintes horaires de leurs membres.

Contenus

  • Cerner les grands principes d’une comptabilité simplifiée ;
  • Etablir une comptabilité simplifiée ;
  • Collecter et classer les pièces comptables ;
  • Encoder des pièces comptables dans un livre ;
  • Réaliser l’inventaire de ses avoirs ;
  • Etablir les comptes annuels.

Méthodologie

La formation alterne de courts exposés théoriques et des exercices pratiques.

Public

Animateurs, formateurs, chargés de projet, responsables des secteurs associatifs et des secteurs non marchands publics ou privés.

Prix : 30€ 

Inscriptions 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 4,5 et 6 mai 2020 - de 9h à 17h à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture - rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège

Objectifs

La formation vise à accompagner les associations d’Education permanente des adultes dans l’écriture de leur rapport annuel d’activités dans le respect des missions du décret de la FWB du 17 juillet 2003 et des critères quantitatifs et qualitatifs de ses arrêtés d’application.

Au départ des thématiques, des projets et des activités développés par les participants, la formation propose en 4 journées de :

• Se réapproprier collectivement le cadre légal (exposé des motifs, décret du 17 juillet 2003 et arrêtés d’application) ;

• Travailler à la définition d’objectifs, de critères et d’indicateurs d’évaluation ;

• Bâtir des processus porteurs des visées politiques de l’éducation permanente et d’en faire le récit.

 

Méthodologie

La formation alterne entre des courts exposés théoriques, des temps d’échanges et des exercices pratiques.

Public Travailleurs salariés ou bénévoles ainsi que responsables d’ASBL reconnues et subventionnées dans le cadre du décret Éducation permanente des adultes qui rencontrent des difficultés à inscrire leurs pratiques dans les visées politiques ou qui éprouvent des difficultés à écrire leur rapport annuel d’activités.

Prix

60€

 

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 5 mai, 2 juin, 2 octobre de 9h à 13h, à l'Espace CACERES - rue du Beau Mur, 45 - 4030 Liège.

En réponse aux demandes de suivi après les 3 jours de formation des modules : « Clés pour la médiation interculturelle », « Médiation interculturelle », « Médiation, conjuguons nos différences », « Moi, directeur

/directrice... face à la diversité de mon organisme », un temps de suivi vous est proposé sur base de vos différentes questions :

o « Prendre du recul ? En tant qu’être humain, face à ce drame, c’est impossible ! » ;

o « J’ai du mal à cadrer le temps… », « Je ne supporte pas leurs retards…» ;

o « Comment parvenir à une solution satisfaisante dans une situation où tout ne dépend pas de nous…?» ;

o « J’ai tendance à trop vite chercher des solutions », « Quelles solutions ? » ;

o « On n’a pas toute liberté, on a des règles, un cadre et des objectifs à respecter… comment faire ?».

 

OBJECTIFS

  • Renforcer les savoir-être et savoir-faire ;
  • Analyser les obstacles, débusquer les ressources ;
  • Trouver des contournements et créer des nouvelles normes : échanger sur des pratiques efficaces… ;
  • Travailler l’analyse et la négociation (médiatrice, « gagnant- gagnant », plus grand commun dénominateur,…) ;
  • Aboutir à des solutions concrètes tenant compte du cadre et de ses objectifs mais aussi de l’interpersonnel.

CONTENU

  • Revoir les notions : empathie, assertivité, écoute active, …et leurs limites ;
  • Analyser les situations-problèmes vécues avec ses enjeux particuliers : sociétaux, structurels, relationnels, culturels, … ;
  • Travailler les différents temps de la négociation : observation, écoute, expression et affirmation, analyse des enjeux, pertes et profits ;
  • Au-delà des différences, dégager les zones communes ;
  • Ouvrir à la créativité en matière de solutions réalistes, souhaitables, …évaluables.

MÉTHODOLOGIE

Sur base d’outils :

  • 5 grilles d’analyse de conflits (sans perdant) ;
  • 3 grilles de structuration d’une négociation « médiée ».

Mise en laboratoire d’exploration des situations portées directement par les participants :

  • Analyse collective et recherche d’un maximum de solutions possibles ;
  • Apport d’éclairages théoriques complémentaires : mixage de médiation et négociation sans perdant.

PUBLIC

Secteurs de l’Intégration, de la Jeunesse, du Socio- Culturel et du Psycho- Médico-Social.

Avec un prérequis nécessaire : Avoir suivi les 3 jours de formation de base et accepter de partager une ou plusieurs situations interculturelles vécues

INTERVENANTE

Francine Di Cesare, médiatrice et formatrice en communication interculturelle et gestion de conflits.

PAF

15€

INSCRIPTIONS

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 28, 29 mai et 12 juin 2020 de 9h30 à 16h30 à l’Espace CACÉRÈS de Peuple et Culture- rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège

 

Objectif

La formation a pour objectif d’outiller les associations à intégrer la démarche interculturelle et toutes ses implications, tant au niveau personnel qu’institutionnel :

• Préparer, mener et évaluer un projet en intégrant de manière systématique la démarche interculturelle ;

• Déployer la pédagogie interculturelle dans des projets de formation (FLE, citoyenneté et ISP) ;

• Créer, imaginer des actions interculturelles d’intégration en lien avec l’action sociale participative. Contenu

• Rappel de la démarche interculturelle et analyse de ses implications : travail sur l’identité, la culture, les préjugés et stéréotypes, les chocs culturels, la négociation du vivre ensemble, les phases clés de la démarche interculturelle, la transformation d’un système grâce à la démarche interculturelle. Exercices pratiques, exposés théoriques et mise en débat ;

• Préparer un projet interculturel : il s’agira de croiser toutes les phases de préparation et d’écriture d’un projet avec la démarche interculturelle ;

• Mise en situation de transformation de modules et de séquences de formation en clés interculturelles à partir de matériel pédagogique apporté par les participants ;

• La pédagogie interculturelle dans les formations pour adultes en milieu multiculturel : les principes de la pédagogie interculturelle sur base des projets amenés par les participants ;
• La démarche interculturelle dans des actions socio-culturelles participatives : la transformation d’actions participatives grâce à la démarche interculturelle sur base d’exercices à partir d’actions apportées par les participants ;
• Évaluation - suivi de la formation.
 
Méthodologie
La pédagogie active caractérise la méthode employée, elle se concrétise par des activités interactives basées sur des situations vécues par les travailleurs (au niveau personnel, interpersonnel, professionnel) et par des mises en situation.
 
Public
Animateurs, formateurs, chargés de projet, responsables des secteurs associatifs et des secteurs non marchand public ou privé.
 
Prérequis nécessaire : une formation ou une sensibilisation à la communication interculturelle.
 
Prix : 15 €/personne
 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 4, 5, 8, 9 & 10 juin 2020, de 09h00 à 17h00, à l'espace Caceres de Peuple et Culture wb ASBL, Rue du Beau Mur 45  4030 Liège (Grivegnée)

 

La formation, basée sur la méthode développée par l’organisation EPTO (European Peer Training Organisation), propose un programme d’éducation interculturelle permettant aux participants de devenir eux-mêmes acteurs dans la lutte contre les préjugés et les discriminations.

Objectifs 

  • Encourager les participants à reconnaître et confronter les préjugés et discriminations sous toutes leurs formes
  • Comprendre les comportements et les processus d'inclusion et d'exclusion ;
  • Développer des compétences en gestion de conflit et créer un environnement inclusif au sein d'un groupe.

Contenu

L'éducation par les pairs se base sur quelques principes :

  • Les groupes de pairs ont une grande influence sur l’évolution et le développement des jeunes en tant qu’instance fondamentale de la socialisation. Les travailleurs socio-culturels ont l’immense capacité d’influencer les sociétés dans lesquelles ils vivent ;
  • Les « peer trainers » ont besoin de comprendre leurs forces et leurs faiblesses, leurs compétences et leurs limites, leurs attitudes et leurs valeurs ;
  • Chaque participant est à la fois apprenant et formateur
  • dans un système d’éducation efficient ;
  • La formation est une forme d’action sociale.

Méthodologie

Mise en situation d’expérimentation d’outils d’animation, de jeux interculturels et de méthodes interactives d’éducation interculturelle. Apports théoriques et

pédagogiques en lien avec ce que les différents outils questionnent et révèlent.

Public

Secteur jeunesse, éducation et enseignement : écoles de devoirs, maisons de jeunes, centre de jeunes, écoles, clubs sportifs, intervenants éducatifs et sociaux des villes et communes, etc.

Intervenant

Kevin HADDAD, formateur EPTO (European Peer Training Organisation)

Prix

60€

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

ATTENTION! Changement de dates:

Les 15 et 16 juin 2020 de 9h à 17h. À l’espace Cacérès de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur  45 à 4030 Liège (Grivegnée) 

L’arpentage a été utilisé, en France, dans le milieu ouvrier du 19eme siècle, pour favoriser l’appropriation du savoir de tous par tous. Cette pratique, qui s’est ensuite perpétuée dans les associations d’Education populaire,  permet de lire un livre collectivement, en peu de temps, par un découpage et une répartition des contenus  entre les  participant(e)s. La mise en commun s’effectue au sein d’un dispositif d’échanges et d’analyses critiques autour des idées développées dans chacune des parties.

 

Objectifs

  • Découvrir des pensées, des auteur-e-s, des théories.
  • Acquérir des savoirs communs et des références communes en lien avec la thématique proposée
  • Construire de l’intelligence collective.
  • Expérimenter une pratique de lecture collective qui articule les savoirs d’un auteur et ceux des lecteurs.

Programme des deux journées

Une éclipse et des lucioles : De la démocratie au XXIe siècle -  Olivier Starquit

 

« La démocratie ressemble de plus en plus à un simulacre, semble soluble dans le néolibéralisme et souffre de myopie structurelle. Une certaine lassitude voire une certaine colère s’empare des populations, le rapport à la raison et à la vérité vacille, l’horizon est sombre et fait ressurgir la même question lancinante : comment critiquer l’ordre des choses sans alimenter la résignation et le défaitisme ? À bien des égards, l’éclipse totale paraît proche.

Pourtant, tout le monde n’a pas sombré du côté obscur de la force. Des lucioles survivent et scintillent bel et bien. En témoigne l’apparition, un peu partout, de mouvements démocratiques spontanés qui indiquent que l’espoir n’est pas mort et que la volonté existe de reprendre les choses en main. Un autre monde existe déjà où la démocratie foisonne et fourmille quotidiennement à plusieurs niveaux et à plusieurs endroits sous la forme d’une réappropriation permanente. »

Nous aurons l’occasion d’avoir des échanges avec l’auteur du livre durant la seconde journée de la formation.

Pédagogie

Notre modèle pédagogique ascendant s’inscrit en rupture avec l’enseignement traditionnel : nous utilisons des méthodes actives qui placent les participants au cœur des processus d’apprentissage en les mettant en situation d’agir.

 

Public

Animateurs, formateurs et acteurs associatifs du secteur associatif et non marchand public/privé.

Prix

La participation s’élève à 60€ par participant(e) (remboursé par le Fonds 4S pour les travailleurs des commissions paritaires 329.02 et 329.03) Ce prix comprend le livre et la participation aux 2 journées de formation.

 

Renseignements 

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 21,22,23 septembre et les 7 et 8 octobre 2020  de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès  de Peuple et Culture ASBL, rue du Beau Mur  45 à 4030 Liège (Grivegnée).

Lorsque l’on parle entraînement mental, on parle d’une histoire… Celle de l’éducation populaire et de Peuple et Culture.
Celle d’hommes, de femmes, qui ont pris le maquis et se sont battu.e.s pour garantir nos libertés.
Depuis, porté par de nombreux militant.e.s culturel.le.s, il a été enrichi et partagé…

Participer à une formation en entraînement mental c’est d’abord s’approprier une méthodologie pour [re]trouver le pouvoir de penser et d’agir, réfléchir le monde dans toute sa complexité.

L’expérimentation de la méthodologie de l’entraînement mental se fait au départ de situations réelles amenées par les participant.e.s : on s’implique, on questionne, on s’explique, on s’engage collectivement.

Pour nous, animateurs.trices, éducateurs.trices, formateurs.trices…  des secteurs associatifs, l’entraînement mental bouscule nos habitudes, nous extirpe de l’instantanéité de l’information mainstream, nous entraine à  résister à  l’immobilisme et au fatalisme.

C’est aussi une méthodologie d’auto-formation qui s’appuie sur des savoirs expérientiels et scientifiques en les organisant.

Avec un peu de pratique, l’entraînement mental nous aide à préparer des animations, animer des débats, des réunions…
Construire des actions porteuses de résultat!

Public 

Animateurs.trices, formateurs.trices et acteurs.trices du secteur associatif et non marchand public/privé.

Prix 

La participation s’élève à 120€ par participant(e) (remboursé par le Fonds 4S pour les travailleurs des commissions paritaires 329.02 et 329.03) Ce prix comprend, outre la  participation aux 5 journées de formation, le café et les collations.

Renseignements 

Pierre Arnoldy : 04/3428333 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 28 et 29 septembre, 5 et 6 octobre 2020- de 9h à 17h, à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture, rue du Beau Mur 45 – 4030 Liège

La formation vise à outiller les associations dans la définition, le développement et l’évaluation de projets porteurs du sens du bien commun et de l’intérêt général.  

Objectifs

  • Appréhender les différentes étapes de la conduite d’un projet ;
  • Etablir le plan d’action et le budget.
  • Evaluer
  • Penser ses pratiques et faire le point sur les actions en cours ou déjà réalisées ;

Contenus

Le contenu reprend les différentes étapes du projet et son cheminement partant de la construction jusqu’à l’évaluation :

  • Clarifier son idée ;
  • Dresser un état des lieux ;
  • Définir ses objectifs à court, moyen et long terme ;
  • Bâtir le plan d’action ;
  • Elaborer le budget prévisionnel ;
  • Rechercher des partenaires ;
  • Déterminer les indicateurs et les critères pour évaluer les résultats obtenus pendant et après l’action.

Méthodologie

La formation se développe sur les projets amenés par les participants, elle alterne des temps d’apports théoriques et des travaux pratiques.

Public

Animateurs, formateurs, chargés de projet, responsables des secteurs associatifs et des secteurs non marchands publics ou privé.

Prix

80€ pour les 4 journées de formation remboursable par le Fond 4S pour les travailleurs relevant des CP 329.02 et 329.03

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 13,20,27 octobre, 3,10 et 17 novembre 2020, de 09h00 à 17h00, à l'espace Cacéres de Peuple et Culture, Rue du Beau Mur 45, 4030 Grivegnée (Liège).

On les appelle Activistes, Artivistes, Zadistes, Potagistes, Patatistes, Casseurs de pub, Déboulonneurs, Reposeurs, Indignés, Occupy Wallstreet, Nuit debout, Lanceurs d’alertes, Extinction Rebellion… ils ont en commun d’agir pacifiquement dans l’espace public pour faire entendre leurs voix et exprimer leur volonté de voir advenir une société différente; plus solidaire, plus juste, plus conviviale...tout simplement plus humaine. Ce sont des femmes et des hommes, de tous âges et de toutes cultures, qui ont choisi de se constituer en îlots de résistance pour répondre, par des actions et des messages d’insoumission, à des situations imposées, des violences étatiques inacceptables. Comme avant eux Henry David Thoreau, Emile Zola, Victor Hugo, Rosa Parks, Nelson Mandela, Gandhi, Vandana Shiva..., ils désobéissent sans agressivité et sans violence.

Antisociale la désobéissance civile ? Citoyenne, noble et courageuse au contraire ? Les avis divergent et les jugements rendus par les tribunaux également. En avril 2016, le tribunal de Première instance de Bruxelles condamnait une femme pour avoir tenté d’empêcher l’expulsion d’un homme vers le Congo en se levant dans un avion. Pour sa part, le tribunal de Mons soulignait, en novembre 2015, lors du procès des «bomspotters» que la désobéissance civile contribue au débat démocratique et renforce les institutions. En septembre 2019, débutait le procès d’un militant poursuivi pour détournement d’écrans publicitaires dans le cadre des mobilisations contre les traités de libre-échange TTIP-CETA. Il risque toujours, à ce jour, d’être condamné à de la prison et à de lourdes amendes...

Par ailleurs, à  l’heure où il s’agit d’inscrire de manière urgente et par tous les moyens disponibles la question climatique à l’agenda politique, la désobéissance civile, par les valeurs qu’elle exprime, semble être une des stratégies les plus à même de faire naître ce grand mouvement de masse porteur de la société de demain.

La formation vous propose d’explorer différentes formes d’action pacifique, d’aller à la rencontre d’acteurs de la désobéissance civile tout en réfléchissant, de manière très concrète, à la mise en œuvre de ce type d’action.

Objectifs

  • Développer sa connaissance de la désobéissance civile pacifique ;
  • Explorer diverses formes de désobéissance non violentes ;
  • Analyser les pratiques, questionner les comportements et évaluer les risques ;
  • Découvrir des outils ;
  • Elargir ses capacités d’agir citoyennes.

Méthodologie et éléments de contenu 

Les formations proposées par Peuple et Culture visent à développer les capacités d’analyse critique des participants/participantes.

Ses pratiques pédagogiques s’inscrivent en rupture avec l’enseignement traditionnel.

Pour relever ce défi, il est essentiel de placer les participant(e)s au cœur du processus d’apprentissage en s’aidant de méthodes actives (récits d’expérience, arpentage, débats, rencontres avec des acteurs de la désobéissance, organisation d’interventions dans l’espace public... ) qui se centrent sur l’action et l’analyse réflexive de manière à placer les individus et le groupe en situation d’agir.

Mais le développement des compétences est également central dans le processus de formation des adultes : les apprentissages se cristallisent alors autour d’une tâche, d’une action ou d’un problème spécifique abordés le plus souvent en groupe.

Public

 Animateurs, formateurs, chargés de projet, responsables des secteurs associatifs et des secteurs non marchand public ou privé.

Paf

60€

Inscriptions

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 30 novembre et 1,7 et 8 décembre 2020 de 18h à 21h30 à l’Espace Cacérès de Peuple et Culture – rue du Beau Mur 45 à 4030 Liège.

Objectifs

La formation vise à accompagner les associations qui désirent développer des projets d’éducation permanente (décret de la FWB du 17 juillet 2003), c’est-à-dire ayant pour objectif de favoriser et développer chez les adultes une prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation ; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.

Contenus

  • Appropriation des textes réglementaires ;
  • Réfléchir les activités et les projets des participants pour les inscrire dans les critères quantitatifs et qualitatifs du champ de l’Éducation permanente ;
  • Penser les processus et les méthodologies pour développer des prises de conscience, la connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique ;
  • Questionner ses pratiques pour mesurer ses forces, ses faiblesses et évaluer ses besoins.

Méthodologie

La méthodologie est ascendante, elle s’appuie sur les activités et projets amenés par les participants. L’appropriation du cadre légal s’effectue collectivement par la lecture, le questionnement et l’échange.

Public

Les associations qui envisagent de demander une reconnaissance en éducation permanente.

Prix

60€

Inscriptions

Partager cet article

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter