Exclusions, racisme, terrorisme…L’époque que nous vivons a plus que jamais besoin de faire vivre les débats, d’expérimenter de nouvelles formes de vivre ensemble, de concrétiser les indignations en puissance d’agir pour un autre monde.

Les associations ont cette constante attention de la lutte pour l’émancipation dans leur action de terrain avec toutes les couches de la population. Beaucoup ressentent cependant des difficultés croissantes à mener à bien leurs missions : c’est en tous cas ce qui s’est exprimé lors des dernières rencontres que Peuple et Culture a organisées autour de l’Éducation populaire :

  • Les acteurs culturels sont confrontés à des restrictions budgétaires
  • Les centres culturels et de jeunes craignent de plus en plus les pressions politiques partisanes
  • L’insertion professionnelle est étouffée par les exigences de productivité à court terme
  • L’aide à l’emploi devient machine à exclusion des allocations
  • Les agents de l’action sociale deviennent contrôleurs de l’activation des bénéficiaires
  • Les militants et travailleurs de l’Éducation permanente sont inquiets des restrictions de leur autonomie et du glissement de leurs priorités

L’interrogation est d’autant plus vive que des contradictions sont pointées entre politiques fédérales, communautaires et régionales : tous les niveaux de pouvoir ne semblent pas avoir la même conception de l’importance du sens de l’action associative et de son indépendance par rapport au pouvoir économique et politique. Dans le prolongement des Ateliers de l’Utopie, Peuple et Culture vous invite à participer à un groupe de travail qui a pour objectif d’analyser en quoi les difficultés actuelles rencontrées, en raison des tensions-mêmes qu’elles suscitent, sont de nature à compromettre la mise en œuvre de notre travail associatif et donc de fragiliser la démocratie.

L’étape suivante pourrait être de vérifier cette analyse commune sur nos différents terrains pour ensuite nous associer avec d’autres acteurs portant les mêmes revendications afin de les transmettre aux décideurs.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
rq2016Cette année encore, le repas de quartier de la Bonne Femme fut une réussite! 
Deux des salles du centre liégeois du Beau-Mur étaient occupées afin de vous accueillir encore plus nombreux.
Vous étiez une centaine présents!
 
La formule, désormais bien rodée, vous a permis de profiter d'un repas convivial composé de ses zaccouskis, de son couscous et d'une dame blanche en guise de dessert.
 
Cette année, pas de "blackout" d'électricité mais bien un karaoké endiablé animé par les animatrices de Peuple & Culture. Vous avez été 
nombreux à jouer le jeu et à venir revisiter certains tubes!
 
L’équipe de Peuple et Culture vous remercie de votre présence et se réjouis déjà de vous revoir l’année prochaine pour un nouveau repas de 
quartier aussi festif et convivial que ce dernier.
 
 

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Le potager est en veille jusque mars-avril 2017.  

Une réunion sera programmée prochainement pour le relancer avec l'approche du printemps 

Le potager reste ouvert à tous et à toutes et il est désormais accessible hors des heures de bureau.

Infos: Lauranne Modolo 04/ 368 82 32 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Web affiche finale guinguette 2016Cela fait maintenant quelques années que Peuple & Culture a rejoint l’aventure des Fêtes de la musique en vous proposant la (devenue incontournable) Guinguette de la Bonne Femme. Pour cette édition 2016, vous étiez nombreux à venir profiter de cette journée où le soleil s’était lui-même invité pour le plaisir de tous.

Habitants du quartier et d’ailleurs, petits et grands ont ainsi eu l’occasion de découvrir des groupes aux styles musicaux très différents tout en dégustant un pain saucisse ou encore une douceur sucrée tartinée de chocolat.

Do – Merci pour votre présence ;

Re – Merci à Bill pour l’initiation à la course de pneus, favorisant de belles rencontres ;

Mi – Merci à O’juliette pour son Jazz manouche ennivrant ;

Fa –Merci à Gogolgotha pour sa fanfare iconoclaste ;

Sol – Merci à Tree of life pour son psychédélisme éclairé ;

La – Merci à Stickman & Stockholm pour sa sympathie et son humour ;

Si – Merci à Wonky clock pour son originalité.

Do – Merci pour l’implication du Collectif de la Bonne Femme avant, pendant et après l’événement ;

Nous nous réjouissons d’ores et déjà de vous revoir lors de l’édition 2017 ! à l’année prochaine !

.

Enregistrer

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Janvier 2016-Fin octobre 2016

L’enjeu de la mixité sociale et de la diversité culturelle est de taille tant à Droixhe qu’à Bressoux. En effet, le CJ est implanté dans deux quartiers de la ville de Liège classifiés « Zone d’initiatives privilégiées de type 4 » c’est à dire « Cité sociale à requalifier ».  La requalification du site de Droixhe est bien avancée et se poursuit pour « relever le défi de la rencontre entre l’habitat et l’architecture, le logement et le développement socio-économique en assurant la mixité sociale et la qualité de vie ». Toutefois, il ne suffit pas de décréter la mixité sociale et la qualité de vie pour qu’elles se réalisent, il convient au contraire de les construire et de les entretenir pour qu’elles vivent. 

Dans les quartiers de Bressoux et de Droixhe, l’architecture de l’agora-space et du mobilier urbain (bancs) renvoie aux jeunes une image très négative d’eux-mêmes. Changer de regards propose de développer des actions culturelles et artistiques de résistance pacifique dans l’espace public pour faire entendre la voix des jeunes, changer le regards des adultes sur les jeunes et des jeunes sur les adultes et négocier des changements respectueux de l’intérêt général et du bien commun.

Le public du CJ est majoritairement issu du milieu populaire du Maghreb, du Moyen-Orient et de l’Afrique Noire. Il s’agit bien souvent de jeunes issus de familles nombreuses dont la majorité connaît des difficultés socio-économiques. Au nombre des insfrastructures qui participent à de la requalification des quartiers, il y a le CJ qui bénéficie d’ailleurs d’un nouveau bâtiment depuis plus de deux ans maintenant. Des tensions intergénérationnelles et culturelles se manifestent aujourd’hui à propos d’une des infrastructures de loisirs : un Agora Space couvert – terrain multisports de la plaine de Droixhe - qui sera ouvert à tous les jeunes. A l’heure actuelle, l’architecture du projet a été modifiée suite aux remarques et demandes formulées par les représentants du comité des locataires : des grilles ferment l’agora jusqu’à la toiture. Les bancs qui seront installés sur la place sont certes d’un design unique mais ils ne permettront pas de s’asseoir dans la mesure où le modèle retenu est un « assis-debout ». Ce choix suscite bien des questions quand on sait que la plaine va aussi accueillir un terrain de jeux pour les jeunes enfants.

Les jeunes ont fait des propositions responsables concernant l’utilisation de l’espace qui n’ont pas été retenues. Ils vivent mal ces transformations parce qu’ils ne « comprennent » pas pourquoi l’agora space de Droixhe doit être différent de ceux qu’ils connaissent ailleurs mais aussi et surtout parce que l’infrastructure et ses aménagements renvoie une image dévalorisante et stigmatisante d’eux-mêmes. 

Ce projet comprend plusieurs phases complémentaires:

Il porte sur la réalisation d’une enquête participative, l’organisation d’animations dans l’espace public,  la réalisation/création d’une exposition « photolangage » et d’un court-métrage. L’ensemble s’articule sur le développement de pratiques d’art communautaire dans les quartiers de Bressoux et de Droixhe pour explorer et traduire sous différentes formes ce qui relie mais aussi sépare et isole les habitants, les groupes et les communautés.

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

affiche PAN 2016 webPlace à nous!

Par delà les frontières!

Prendre sa place, cela peut se faire dans tous nos espaces de vie, d’étude, de tra- vail, de distraction , de rencontre, etc.
Place à nous, place à notre parole !
Que voulons nous?

Une société qui n’est pas organisée dans la seule logique du profit, respecte l’environnement, organise le vivre ensemble, favorise l’émancipation et donc n’est pas confisquée par quelques uns mais est, de façon durable, construite par, pour et avec tous.

Cela se fera si nous faisons connaître nos insatisfactions et nos aspirations et que nous nous organisons pour qu’on les prenne en compte, c’est-à-dire que nous nous affirmons comme acteurs/actrices des temps présents.

Que proposons-nous?

Cinq jours pas comme les autres dans nos lieux de vie entre le 25 et le 29 mai : une série d’associations ont mis leurs ressources en commun pour vous proposer de participer à quelques activités pour la plupart gratuites: fêtes des voisins, rencontres, théâtre, débat, découvertes, créations, balades, cinéma.

Cinq jours pour questionner les frontières : celles de notre quartier, celles de notre pays et plus largement les frontières imaginaires qui existent entre les cultures.

Cinq jours pour vivre ensemble la question des migrations et notre rapport au quartier, expérimenter de nouveaux chemins ou de nouvelles recettes, se créer un imaginaire commun... Par delà les frontières ! 

Demandez le programme!!! (cliquez ci-dessous)

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Pièce jointes
File
Download this file (programmepan - bonne version.pdf)Le programme de Place à nous

Web affiche finale guinguette 2016

Demandez le programme!

Web Flyers guinguette 2016 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

La formation propose propose d’expérimenter et de questionner les différentes pistes d’animation développées dans l'outil pédagogique élaboré par Cultures & Santé.

L’objectif de la formation est de pouvoir amener la thématique de l’aide sociale occtroyée par les cpas via de multiples pistes ludiques pouvant correspondre aux attentes de vos publics. 

Coût de la formation: 25 euros (boissons, collation et repas sandwich compris)

Infos et inscription dans le dépliant ci-dessous 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Affiche brocante 2016 A4

Enregistrer

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

A vos agendas! 

Nous vous l'avions annoncé, le bar à débat s'exporte dans d'autres lieux à la rencontre d'autres citoyens désireux de débattre d'enjeux de société. 

L'entrée reste gatuite et ouverte à tous! 

Unknown

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

badmarsweb

« A travail égal, salaire égal ! »

Martelé par toutes celles et ceux qui, depuis les années 50, lutte contre les discriminations subies par les femmes, ce slogan a fait le tour du monde…Il reste plus que jamais d’actualité.

Pour prendre la mesure des avancées du mouvement féministe mais aussi pour en faire le bilan au regard des enjeux essentiels que nous avons aujourd’hui à relever en tant que citoyennes/citoyens sur le plan politique, social et culturel, nous vous invitons à participer au débat que Peuple et Culture organise sur les lieux mêmes du combat salarial historique mené par les ouvrières de la FN. Il sera précédé d’une visite de l’exposition « Femmes en colère ».

Avec la participation de Fanette Duchesne (Collaboratrice du Bureau des femmes de la FGTB Liège Huy Waremme), Nicole Van Enis et Virginie Gérouville (animatrices sur les questions de Genre - ASBL Barricade). 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

bad janvier700px

Sous prétexte de rentabilité, rien ne semble pouvoir enrayer aujourd’hui le processus de privatisation des services publics et le détricotage des acquis sociaux.

La résistance s’est manifestée sous forme de grèves ou de manifestations sans aboutir à une remise en cause des réformes engagées par le gouvernement.

Alors que les alternatives citoyennes qui émergent peinent encore à constituer un front social suffisamment large, le combat syndical reposant sur ces actions de grève représente-t-illa seule manière de défendre un modèle social menacé et de faire pression sur un patronat résolu à briser la solidarité entre les travailleurs ?

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

8 Novembre 2016

La formation propose propose d’expérimenter et questionner les différentes pistes d’animation développées au sein du kit pédagogique élaboré par Cultures & Santé.

L’objectif de la formation est de pouvoir amener la thématique de l’aide sociale occtroyée par les cpas via de multiples pistes ludiques pouvant correspondre aux attentes de vos publics. 

Coût de la formation: 25 euros (boissons et repas sandwich compris)

Infos sur le dépliant ci-dessous

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

27 et 28 octobre 2016

A l’heure où la démocratie demande un nouveau souffle, où utopies, valeurs, chose publique, et politique ne riment pas toujours en parfaite harmonie, le jeu Démocracity permet une mise en situation éclairante des enjeux à l’oeuvre dans l’exercice de la démocratie représentative. 

La formation propose, outre l’expérimentation du jeu, un questionnement partagé sur les heurts et bonheurs de nos démocraties représentatives, et, plus largement sur la question du politique aujourd’hui. 

 

Coût de la formation : 50 euros (boissons, collations et repas sandwich compris) 

Infos & inscriptions dans le dépliant ci-dessous

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
19, 20 décembre 2016, 16, 17 janvier et 15 février 2017
Dans une société qui se mondialise, se globalise, se complexifie, les citoyens, les professionnels ou les militants éprouvent de réelles difficultés à identifier les problèmes, à cerner l’essentiel, à dégager des marges de manœuvre et d’actions suffisantes pour améliorer cette situation.
La culture méthodologique de l’Entraînement mental permet aux participants de découvrir, questionner, renforcer une approche complexe de situations dites problématiques à partir de et avec la culture méthodologique de l’Entraînement mental afin de pouvoir mieux analyser les situations et ajuster l’action. 
 
Coût de la formation : 125 euros (boissons, collations et repas de midi sandwich compris). 
 
Infos et inscription dans le dépliant ci-joint

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

22 février 2016 à Grivegnée

Cette formation a pour objectif de vous donner les clés pour comprendre et utiliser Twitter dans le cadre professionnel:

- Comprendre ce qu’est le hashtag, le @ et le retweet,

- Attirer de bons followers et trouver de bon following,

- Ou tout simplement découvrir un merveilleux outil de veille,

Bref, autant d’éléments qui vous permettront de développer une réelle stratégie de communication et de veille sur Twitter. 

Cette formation peut faire l'objet d'une intervention du fonds 4S. 

Inscription via le formulaire en ligne 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

26 février et 4 mars 2016 à Grivegnée 

Tout le monde a déjà lu un article de l’encyclopédie participative Wikipédia lors d’une recherche d’information sur le web.

Cette encyclopédie traduite en 219 langues est visitée chaque mois par 500 millions de visiteurs dont 73 000 sont des contributeurs réguliers. Autant dire que Wikipédia reste le plus grand projet participatif du monde. Pour autant, ce projet pharaonique fait l’objet de nombreuses critiques : pas assez scientifique, tendancieux, culturellement ou politi- quement orienté... Autant de critique qui démontre que Wikipédia en offrant à tous la possibilité de contribuer à la construction collective de nos connaissances, a également pris le paris difficile de construire une version unique de l’histoire de l’humanité, alors même que celle-ci est composée de milliards d’individus différents que tout oppose. Et pourtant, le projet se maintient et le nombre de visites n’a jamais cessé de croitre. On peut y trouver des informations collectées nulle part ailleurs et surtout on peut y déposer nos connaissances en toute liberté sur le principe que la connaissance appartient à tous et est détenue par chacun. 

Cette formation de 3 jours a pour objectif de vous faire connaitre le principe du wiki tant d’un point de vue technologique que philosophique. Vous souhaitez écrire dans un wiki existant mais vous ne savez pas comment y devenir contributeur, ou vous souhaitez installer et animer un wiki pour votre quartier ou pour un projet en particulier ? Nous verrons comment installer le logiciel et le rendre accessible sur le web mais aussi comment animer ce projet pour en faire un outil collaboratif.

Cette formation peut faire l'objet d'une intervention du fonds 4S

Inscription via le formulaire en ligne

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter