Dans le cadre de l'Université d'automne : "Mouvements sociaux et Education populaire: quelles convergences pour quelle société?". 

Peuple et Culture vous invite à venir assister au spectacle des Canailles, groupe vocal chantant la liberté, l'égalité et la fraternité! 

Où? Centre Liégeois du Beau Mur, rue du Beau Mur 48 à 4030 Grivegnée

Quand? Jeudi 13 novembre 2014 à 20H30

Prix: au chapeau. 

Infos & inscriptions: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou 04/368.82.32

canaillesweb1

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

conf gest2 400px

Le 5 décembre 2013, Pablo Seban est venu nous présenter « Mes identités nationales », une conférence gesticulée autour des notions d’identité, de racisme, d’intégration..

Voici quelques éléments de la conférence gesticulée qu’il nous paraissait intéressant de vous livrer.

A la question « c’est quoi être raciste ? », Pablo Seban nous fait remarquer que l’on manque d’analyse, de sens critique, par rapport à ce que l’on entend. Il existe 3 concepts pour tenter de répondre à cette question :

  1. La théorie scientifique du  18ième et 19ième sur la craniologie, qui stipulait qu’il y avait des races plus intelligentes que d’autres en fonction de la taille du crâne. Théorie obsolète à ce jour.
  2. Le fait qu’il existe une haine plus ou moins irrationnelle envers tous les membres d’une communauté. Mais certains s’en défendent  (ex : « je ne suis pas raciste, j’ai un ami arabe »).
  3. Une mécanique raciste : ce ne sont pas les individus qui sont racistes, ce sont plutôt des actes ou des propos. La mécanique est que l’on veut justifier une inégalité des droits.

Si l’on décortique cette mécanique raciste, on retrouve 4 étapes :

  1. « Essentialier » : c’est-à-dire réduire la personne à une de ses identités. La personne est réduite à « être musulman », « être homosexuel », « être sans papier »,… On parle de stigmate.
  2. « Altériser » : c’est-à-dire faire une distinction entre les uns et les autres. Il y a nous et il y a les autres, les autres ne sont pas comme nous.
  3.  « Homogénéiser » : c’est-à-dire faire le passage au pluriel. Ils sont tous pareils ; « les arabes », « le monde musulman », « les noirs »,…
  4. « Péjorer », « aggraver, rendre pire » c’est-à-dire mettre en évidence le fait que nous valons mieux qu’eux, et donc par exemple  on ne va donc pas leur donner le droit de vote.

Ces 4 étapes tournent en boucle et servent à justifier l’inégalité. Soyons conscients que nous jouons tous le jeu de cette mécanique à un moment donné.


Il nous propose ensuite 3 éléments pour essayer d’enrayer la mécanique raciste :

  1. Regarder et énoncer la « merde » présente dans notre propre société, dans nos quartiers, dans nos foyers. Regardons ce que l’on ne voit pas, ou moins bien, comme le suicide, la dépression,… Regardons le sexisme dans notre propre société.
  2. Construire des liens égalitaires en essayant de comprendre et d’identifier  pourquoi les pratiques différentes me choquent. La construction de ces liens s’établit sur une aide réciproque ; « j’apprends de toi et tu apprends de moi ».
  3. Se regarder soi, se regarder comme dominant. Qu’est-ce que ça a construit comme histoire, à la fois collective et personnelle ? 

{gallery}evenement/spectacle/conf_gest_13{/gallery}

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Le mardi 1e juillet 2014, nous avons accueilli un groupe d’enfants de l’asbl Villenliens dans le cadre d’une matinée dédiée à la découverte d’un potager collectif.

A leur arrivée, nous avons fait connaissance et à l’aide de photographies, ils se sont familiarisés avec certains fruits, légumes et plantes aromatiques. Ensuite, ils ont pu découvrir, sentir et goûter ce que nous cultivons (fraises, courgettes, basilic, romarin,…).

Avec l’aide des jardiniers de notre potager, ils ont également planté du maïs.

Certains enfants ont aussi participé à l’activité de la cuisine collective en préparant de la soupe avec les participants réguliers de notre association.

Cette matinée fut riche en découvertes et en échanges, ils reviendront au mois d’août afin de voir comment ont évolué leurs plantations et continuer d’explorer notre jardin.

{gallery}projet/potager/rencontreinterg{/gallery}

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

affiche rq 2014Vous étiez plus de 90 à avoir répondu présents à ce deuxième repas de quartier organisé par Peuple et Culture.

La formule se voulait la même que l'année précédente : fêter tous ensemble l'année nouvelle dans une ambiance festive et conviviale.
Seul petit changement, la soirée s'est déroulée non plus dans nos locaux mais dans ceux du Beau Mur, ceci afin d'accueillir le plus grand nombre et de vous assurer un maximum de confort.

Après le repas, qui se voulait cette année encore à un prix très démocratique, la soirée s'est poursuivie par un blind test animé par Aurélie et Jean-Luc les animateurs de Peuple et Culture.
Le blind test est un jeu musical qui consiste à reconnaître le plus vite possible une chanson et son interprète, autant dire que cela a mit une fameuse ambiance !!!
Un petit bémol, le son n'était pas super génial. Mais c'est promit, l'année prochaine, nous tacherons de l'améliorer.

{gallery}evenement/quartier/rq/repas_de_quartier/photos_14{/gallery}

Si Vous souhaitez voir davantage de photos, rendez-vous sur facebook

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

bandeau-1 680px

 

Beau succès d’estime pour un colloque qui a rassemblé, le 26 octobre dernier, une centaine de participant(e)s venant de différents secteurs de l’Education Permanente dans les locaux de la faculté de philosophie et lettres de l’Université de Liège.

 

 

 

 

Au terme d’une matinée qui a permis aux différents intervenants d’offrir une vision contrastée de la thématique, le public a pu prolonger sa réflexion en atelier, en compagnie des personnes ressources invitées pour la circonstance. Après un travail de synthèse présenté en séance plénière, c’est autour d’un verre que les participant(e)s se sont finalement retrouvés, savourant ce pur moment de convivialité…

 {gallery}evenement/colloque/colloque_2013/photos{/gallery}

Nous mettons enfin à votre disposition une série de propos d'intervenants, de compte-rendus d'atelier et de références bibliographiques afin que vous puissiez poursuivre votre réflexion sur la thématique du colloque: 

Texte d'introduction au colloque 

Intervention de Jean-Pierre Nossent 

Intervention de Daniel Courbe

Intervention de Marc Jacquemain

Textes qui se trouvaient dans la farde (Daniel Richard, Daniel Courbe, Jean-Luc Degée, Majo Hansotte). 

Bibliographie (pour toutes commandes, veuillez vous adresser à Barricade asbl, librairie Entre-temps). 

Intervention de Benoîte Dessicy

Intervention de Jean Blairon

Conclusion de Jean-Luc Degée

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Dans cet article, vous trouverez une série de productions, présentations, et ressources documentaires/vidéos qui ont initié et enrichi le travail collectif entamé à l'université d'automne 2012 sur les nouvelles souffrances du travail. 

Nous souhaitons remercier toutes les personnes, participants, intervenants, personnes ressources pour leur contribution.

Nous invitons toute autre personne désireuse de venir étoffer cette liste de nous faire parvenir toute ressource en lien avec cette thématique dont elles disposeraient. 

- Synthèse générale

Film sur l'économie sociale  fournis par Frédérique Konstantatos de SAW-B. 

- Présentation de Mr Alain Balsat: "Le taylorisme est-il présent dans nos organisations?"

- Atelier "Nouvelles formes d'organisations du travail et capitalisme financier", Nicolas Latteur, formateur au CEPAG. 

Bibliographie sur la thématique des souffrances du travail

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

affiche brocante2 350pxAprès deux années où le soleil était au rendez-vous, cette fois, il nous aura malheureusement bien fait faux bond !

La Brocante de la Bonne-Femme 2014 a cependant bien eut lieu ce 5 octobre et les brocanteurs courageux se sont tout de même motivés et déplacés pour l’occasion. Hésitant en début de matinée, ils se sont finalement décidés à installer leurs stands. Malgré la météo peu encline, l’évènement a permis de rassembler les habitants et promeneurs dans le quartier, favorisant ainsi les rencontres, échanges et dynamiques en vue d’un renforcement de la cohésion sociale locale.

Merci à toutes et à tous pour votre présence!

Merci aux bénévoles, habitants du quartier, promeneurs et visiteurs qui se sont déplacés malgré les conditions climatiques!

Merci aussi aux musiciennes, aux clowns et autres animations qui ont permis une fois de plus que cet évènement se réalise dans la joie et la bonne humeur ! 

Rendez-vous l’année prochaine !

{gallery}evenement/quartier/brocante/borcante14{/gallery}

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

affiche brocante2 350pxVu le succès des années précédentes et comme vous le savez sûrement déjà, l'association Peuple & Culture relance une édition 2014 de la « Brocante de la Bonne Femme » !

L’objectif est de créer une ambiance conviviale et festive dans le quartier afin de renforcer les liens sociaux.

L'évènement aura lieu le dimanche 5 octobre 2014, rue Soubre, Avenue Francisco Ferrer ainsi que dans le parc de l'église des Oblats. Les habitants de ces rues qui le souhaitent peuvent tenir un stand de brocante gratuitement (concernant l'avenue Francisco Ferrer, la brocante se limite à la partie du côté de l'église des Oblats jusqu'à la rue du Beau Mur).

La réservation d'un stand (6m²) s'élève à 5 euros pour les autres personnes. Nous demandons que les habitants occupent de préférence l'espace devant leur maison. Si l'espace devant une maison n'est pas occupé par un habitant, celui-ci pourra être loué par quelqu'un d'autre. 

Si vous êtes intéressé(e) vous pouvez vous inscrire en nous communiquant vos coordonnées (nom, prénom, adresse, tel et email) à :

Peuple & Culture 45, rue du Beau Mur 4030 Grivegnée

tel: 04 342 83 33 / 0491 08 69 57 / 0493 56 46 35

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

                                                                                        Date limite des inscriptions : 28 septembre

 

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

flyerguinguette2014 300px

Cette année, le soleil était au rendez-vous et vous étiez nombreux à vous être  déplacés pour venir écouter une programmation haute en couleurs, mêlant les genres et les styles :

Rock, Soul, Blues, Reggae, Instrumental et Trio Jazz/Flamenco.

Nous tenons à remercier l’ensemble des artistes, des participants et des personnes qui nous ont aidé à organiser cette fête de la musique à l’échelle du quartier.

 Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine…  

 {gallery}evenement/quartier/Guinguette/guinguette14{/gallery} 

 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

affiche brocanteAprès une première expérience concluante en 2012, il était naturel que la Brocante de la Bonne-Femme revienne cette année...

C'est donc le 6 octobre que brocanteurs et amateurs de farfouille se sont retrouvés dans la rue Soubre et le bas de l'Avenue Francisco Ferrer à Grivegnée. Dans son ensemble, l'événement a confirmé son succès.

On peut même parler de participation accrue pour cette deuxième édition.

Nous ne pouvons que nous en réjouir.

En outre, nous restons soucieux d'encourager les échanges au sein de notre quartier.
L'aspect convivialité de cette journée a donc une fois encore fait l'objet de toute notre attention dans l'organisation.
En plus des traditionnels espaces bar et snacks disposés dans le parc de l'Église des Oblats,
petits et grands on pu retrouver un duo d'artistes circassiens de talent. Une animation déambulatoire étendue à toute la Brocante et une initiation à quelques techniques de jonglerie étaient au programme. Un chanteur de rue a également assuré l'ambiance musicale, distillant ça et là ses chansons humoristiques et engagées tandis que l'atelier de grimage faisait le bonheur des enfants durant tout l'après-midi.

De l'avis général des participants, la Brocante de la Bonne-Femme 2013 fut à nouveau une réussite. Elle est de ces occasions trop rares et toujours appréciées de se retrouver autrement    et d'entretenir un sentiment commun d'appartenance au quartier.

Peuple et Culture, pour sa part, compte d'ores et déjà remettre le couvert en 2014.

 

{gallery}evenement/quartier/brocante/brocante13{/gallery}

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

 

BADdjihadweb1Pour le sixième bar à débat , la question interrogée sera : 
« Le Djihadisme en Belgique : échec des politiques d’intégration ou radicalisation ? »

Avec la participation de Mickael DANTINNE (Docteur en criminologie de l’Université de Liège), Altay A. MANÇO (Docteur en Psychologie, directeur scientifique de L’Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations) et Olivier RALET (Philosophe, titulaire d’un certificat interuniversitaire en sciences religieuses : islam).

Réponse au besoin d’identité des jeunes ?

Instrumentalisation du message religieux ?

Conséquence des enjeux stratégiques des pays occidentaux au Moyen-Orient ?

La répression pour seule réponse possible ?

Contact: Aurélie Nisot au 04/368 82 32 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Le sujet étant d'actualité, nous avions décidé ce mois ci de faire un bar à débats sur l’accord du gouvernement Michel Ier. 

Ce gouvernement possède plusieurs particularités :

-       C’est à nouveau un premier ministre francophone

-       Il n’y a qu’un parti qui représente les francophones dans la majorité fédérale. 

-       La Belgique est comme coupée en deux, avec d’une part un gouvernement de droite au nord et au fédéral et   d’autre part, un gouvernement de centre gauche au sud. 

-       Le PS, après plus de 25 ans au pouvoir, se retrouve dans l’opposition au fédéral.

-       La présence de la NVA, parti très à droite, dans la majorité. 

Nous ne pouvions pas inviter tous les partis si nous ne voulions pas débattre toute la nuit, nous avons donc du faire des choix.

Nous avions invité, pour le point de vue de l’opposition, Daniel Richard, Secrétaire régional interprofessionnel à la FGTB de Verviers, pour nous parler de l’impact social et économique de ce gouvernement. François Bertrand, Secrétaire politique de la Régionale Écolo de Liège, a complété par l’aspect environnemental.

Philippe Goffin, député fédéral MR et Bourgmestre de Crisnée, nous a présenter les grandes lignes défendues par son parti, mais nous a également fait part de ses idées personnelles qui ne sont pas toujours partagées au sein du MR.

Pierre Verjans, nous a ensuite donné son éclairage de politologue sur cette situation politique inédite en Belgique et sur les arguments avancés durant tout le bar à débats.

Le débat fut moins houleux qu’à la chambre et les arguments de chacun furent entendus !

Un grand merci à tous ceux qui étaient présents. 

{gallery}projet/bar-a-debats/badmichel{/gallery}

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

BADgvtweb2

Pour le cinquième bar à débat , la question interrogée sera : 
« Michel I er, kamikaze ou suédoise ? »

Depuis l’annonce des résultats du scrutin et la mise en place progressive du gouvernement fédéral, les repères habituels de la politique belge semblent voler en éclat... Pour nous aider à prendre la mesure des changements à l’œuvre  derrière des déclarations politiques souvent incendiaires, Peuple & Culture vous invite à en débattre en compagnie de Muriel Gerkens (Députée Ecolo), Daniel Richard (Secrétaire Régional Interprofessionnel Verviers), un représentant du MR et Pierre Verjans (Politologue Ulg).

Quels bouleversements politiques, risques communautaires et épreuves pour la démocratie?

Quelles réformes économiques et sociales ?

Quelles difficultés pour la concertation sociale ?

Infos: Aurélie Nisot 04/368 82 32 ou 0491 08 69 61. 
ENTREE GRATUITE

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Bar à débats sur l'Ukraine

{gallery}projet/bar-a-debats/badukraine{/gallery}

 

Bar à débats sur le TTIP

{gallery}projet/bar-a-debats/badttip{/gallery}

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

badttip-500pxPour le quatrième bar à débat , la question interrogée sera : «Traité transatlantique : des accords derrière notre dos ? »

Va-t-on manger du poulet lavé au chlore, des OGM, du bœuf au hormones ? Que veulent les multinationales ? Et l’Europe sociale dans tout ça ?
Plusieurs invités apporteront leurs points de vue :
Ricardo Cherenti, Bruno Poncelet (tous deux chercheurs à econospheres.be. Auteurs du livre « Le grand marché transatlantique : les multinationales contre la démocratie »), Jérémie Cravatte (D19-20), Alice Minette (CGSP)

Après des années de négociations discrètes, l’Union européenne et les Etats-Unis préparent officiellement la mise sur pied d’un Marché transatlantique. L’objectif ? Une plus grande libéralisation des échanges commerciaux et financiers, accompagnée de politiques judiciaires et sécuritaires communes. Date butoir ? 2015… c’est-à-dire demain !

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

17, 18, 19, 25 & 26 septembre 2014 à Peuple et Culture WB à Liège 

Dans une société qui se mondialise, se globalise, se complexifie les citoyens, les professionnels ou les militants éprouvent de réelles difficultés à identifier les problèmes, à cerner l’essentiel, à dégager des marges de manœuvre et d’actions suffisantes pour améliorer cette situation. La culture méthodologique de l’Entraînement mental qui s’appuie sur l’expérience du vécu, la diversité et la confrontation des points de vue, l’identification des divers aspects, la formulation dialectique et contradictoire d’une situation problème, favorise et renforce la capacité d’analyse critique, de penser et d’agir dialectique et éthique. 

Télécharger le dépliant 

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

3, 4, 5 décembre 2014 à l'Espace Belvaux (Liège)

Troisième voie en Grande-Bretagne, Nouveau centre en Allemagne, Etat Social Actif en Belgique..., ces différentes appellations marquent, depuis une vingtaine d’années, une évolution profonde du rap- port de l’Etat aux citoyens traduite dans les politiques sociales d’activation et les cures d’amaigrissement des politiques publiques.

Sans idéologie apparente - ni de gauche, ni de droite - l’ESA a pourtant peu à peu transformer les politiques d’aides sociales en instrument de formation au travail et d’éducation morale. L’accès aux droits d’une partie de la population est désormais conditionnée à des devoirs : tous les allocataires sociaux doivent adopter une attitude volontariste et pro-active tant en matière de formation que de recherche d’emploi en s’adaptant sans cesse aux besoins et exigences d’un système économique qui lui, n’est jamais remis en question. 

La formation propose une immersion dans l’ESA pour mieux le saisir dans ses différentes composantes et sa complexité. Elle s’adresse à toutes celles et ceux qui sont aux prises, directement ou indirectement, avec les politiques d’ESA : enseignants, formateurs d’adultes, animateurs socio- culturels, travailleurs sociaux, de l’insertion, de l’intégration, de la santé, délégués syndicaux, travailleurs sans emploi... 

Télécharger le dépliant

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

9, 10 octobre & 5 et 6 novembre 2014 à l'Escpace Belvaux (Liège)

Le module de sensibilisation à la dynamique des groupes que nous proposons devrait permettre aux participant(e)s de :

• Discerner un certain nombre de concepts fondamentaux relatifs à la dynamique de groupe.

• Etre mieux à même d’appréhender la réalité groupale à travers des exercices, des mises en situation spécifiques, des analyses de situations professionnelles impliquant l’ensemble des participant(e)s.

• Pouvoir s’exercer à l’observation dans les groupes.

• Pouvoir identifier les phénomènes groupaux liés à la communication, l’influence, l’exercice des normes, la répartition des rôles, la participation,... 

Cette formation peut faire l'objet d'une intervention du fond 4S

Télécharger le dépliant

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

23, 24 octobre 2014 & 5 février 2015 à Peuple et Culture WB (Liège)

Aujourd’hui, les potagers collectifs ou jardins solidaires, qu’ils soient à l’initiative de citoyens ou d’institution, sortent de terre un peu partout en Wallonie et à Bruxelles. La trentaine de projets collectifs, urbains et ruraux, produisent des expériences diversifiées mais s’organisent néanmoins autour d’objectifs communs : produire une nourriture locale de qualité, cultiver le lien social en même temps que les légumes, et respecter l’environnement physique.

Au delà de ces visées communes, ceux-ci peuvent également permettre de mener collectivement une réflexion sociétale plus générale sur les modes de production et de consommation ainsi que leur conséquences économiques et écologiques.

Cette formation propose d’éclairer les aspects de cette réflexion durant trois journées. 

Télécharger le dépliant

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

4, 5, 10, 11 & 12 décembre 2014 à Peuple et Culture WB (Liège)

Moment privilégié de ré-appropriation de l'Entraînement mental, la formation au second degré favorise la confrontation critique des expériences menées en référence à l'Entraînement mental ou à toute autre démarche méthodologique approchée par les participants depuis leur initiation à l'Entraînement mental.
Lors d'un premier degré, les formateurs invitent les participants à les suivre dans le dédale d'un Entraînement mental qu'ils ne connaissaient pas encore. Pendant le « second degré », ce sont les formateurs qui suivent les participants dans leurs incertitudes et questionnements principalement méthodologiques, s'adaptant à leurs rythmes, sans cependant se départir de leurs sensibilités propres.

Prérequis pour cette formation: avoir suivi au préalable un module Entraînement mental 1er degré! 

Télécharger le dépliant

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 29, 30 & 31 octobre 2014

Nous recevons régulièrement des appels à projets qui nous per- mettent d'obtenir des aides financières et/ou matérielles pour améliorer des réalités sociales insatisfaisantes.
Compléter le dossier de candidature n'est pas toujours aisé dans la mesure où le(s) porteur(s) du projet doivent être en capacité de le mettre en forme, de vérifier son adéquation avec les caractéristiques de l'appel, de prendre en considération les critères de sélection...
Au départ de différents appels à projet, la formation propose aux participants d'expérimenter une méthode d'écriture de projet.

Cette formation peut faire l'objet d'une demande d'intervention du fond 4s. 

Télécharger le dépliant

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter