visucolloque20151

Exclusions, racisme, terrorisme…L’époque que nous vivons a plus que jamais besoin de faire vivre les débats, d’expérimenter de nouvelles formes de vivre ensemble, de concrétiser les indignations en puissance d’agir pour un autre monde.

Les associations ont cette constante attention de la lutte pour l’émancipation dans leur action de terrain avec toutes les couches de la population. Beaucoup ressentent cependant des difficultés croissantes à mener à bien leurs missions : c’est en tous cas ce qui s’est exprimé lors des dernières rencontres que Peuple et Culture a organisées autour de l’Éducation populaire :

Les acteurs culturels sont confrontés à des restrictions budgétaires

Les centres culturels et de jeunes craignent de plus en plus les pressions politiques partisanes

L’insertion professionnelle est étouffée par les exigences de productivité à court terme

L’aide à l’emploi devient machine à exclusion des allocations

Les agents de l’action sociale deviennent contrôleurs de l’activation des bénéficiaires

Les militants et travailleurs de l’Éducation permanente sont inquiets des restrictions de leur autonomie et du glissement de leurs priorités


L’interrogation est d’autant plus vive que des contradictions sont pointées entre politiques fédérales, communautaires et régionales : tous les niveaux de pouvoir ne semblent pas avoir la même conception de l’importance du sens de l’action associative et de son indépendance par rapport au pouvoir économique et politique. Dans le prolongement des Ateliers de l’Utopie, Peuple et Culture vous invite à participer à un groupe de travail qui a pour objectif d’analyser en quoi les difficultés actuelles rencontrées, en raison des tensions-mêmes qu’elles suscitent, sont de nature à compromettre la mise en œuvre de notre travail associatif et donc de fragiliser la démocratie.

L’étape suivante pourrait être de vérifier cette analyse commune sur nos différents terrains pour ensuite nous associer avec d’autres acteurs portant les mêmes revendications afin de les transmettre aux décideurs.

Pierre Arnoldy (responsable du projet)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

04/3428333

0493/564635

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter