2, 3 et 8 juin à Grivegnée 

Alors qu’une prétendue « théorie du genre » semble, au dire de certains activistes proches de l’extrême-droite, « vouloir mettre à mal la société française dans ses fondements les plus sacrés », comment aborder les mécanismes institutionnels, sociaux et culturels qui, contri- buent à construire les différences et les hiérarchies entre les hommes et les femmes ?

Sans les ressources de l’analyse critique, la dictature du genre risque bel et bien de continuer à imposer ses rôles figés et arbitraires aux femmes comme aux hommes dans les différents domaines de leur vie, en justifiant les inégalités et les discriminations dont sont victimes les femmes.

Comment dès lors lutter contre les représentations sexistes dont nous abreuvent la société ?

Comment construire les situations, développer les processus qui vont nous permettre d’ouvrir le chemin d’une émancipation entendue comme dégagement de la place qui nous a été assignée par les conditions sociales, les appartenances culturelles, le genre et le sexe ? 

Cette formation peut faire l'objet d'une demande d'intervention du fonds 4s

Inscription via le formulaire en ligne

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter