Enseigne bonne femmeLe projet Dard’art visait à développer des pratiques d’art communautaire dans le quartier de la Bonne-Femme pour explorer et traduire sous différentes formes ce qui relie mais aussi sépare et isole les habitants, les groupes et les communautés.

Pourquoi mettre en valeur le quartier ?

Depuis quelques années, c’est un endroit quelque peu oublié de la Ville de Liège où les places publiques manquent. Aujourd’hui, des projets d’aménagements de terrains abandonnés voient le jour et c’est une chance pour le quartier. Pour qu’ils ne se développent pas sans les habitants, nous leur avons proposé de s’impliquer dans une démarche créative qui leur a permis de s’exprimer sur le vivre ensemble.

Abracadabancs : ou comment assembler, transformer, relooker des objets de tous les jours en bancs pour investir et partager l’espace public. Des bancs pour papoter, se reposer, pour rêver,…

Porte à portraits : un portrait sensible du quartier interrogeant les rapports que les habitants entretiennent avec leurs lieux de vie et d’activités. 

Pour visionner l'ensemble des photos, cliquez ici

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter