BADcoursphiloweb

L’arrêt attendu de la Cour Constitutionnelle du 12 mars dernier semble avoir réveillé le spectre de la guerre scolaire qui a agité la Belgique durant les années cinquante. Celui-ci, tout en rappelant l’obligation pour l’école publique d’organiser les cours philosophiques, considère désormais que contraindre les enfants à choisir entre la religion et le cours de morale non confessionnelle est contraire aux libertés fondamentales. 

Le pouvoir politique, en proposant un encadrement pédagogique alternatif aux élèves souhaitant être dispensés de ces cours, semble avoir précipité la crise en figeant les positions des acteurs concernés autour des questions relatives au caractère convictionnel des cours de morale, aux contours actuels de la laïcité et à l’organisation des cours communs d’éthique et de citoyenneté.

Crise ou opportunité ? 

Un sondage pour les inquiéter tous

Une laïcité en débat

Avec la participation de Géraldine Brausch (Ulg - philosophe, professeure à la Haute Ecole Charlemagne et à l’Institut Provincial de promotion Sociale), Véronique de Thier (FAPEO - Chargée de Mission, responsable de la régionale de Bruxelles), David Lecomte (FAPEO - Chargé de Mission, responsable des régionales de Liège et du Luxembourg), Benoit Van Der Meerschen (CAL - Secrétaire Général Adjoint), Melanie Leponce (Présidente des jeunes cdH de l’arrondissement de Liège) et Serge Terrade (Athénée Royal de Huy - professeur de Morale).

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter