Les 4, 5, 11, 12 & 18 octobre 2017 - de 18h à 21h

Le décret a pour objet le développement de l’action associative dans le champ de l’éducation permanente visant l’analyse critique de la société, la stimulation d’initiatives démocratiques et collectives, le développement de la citoyenneté active et l’exercice des droits sociaux, culturels, environnementaux et économiques dans une perspective d’émancipation individuelle et collective des publics en privilégiant la participation active des publics visés et l’expression culturelle.

Public : 

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles ainsi qu’aux responsables d’ASBL qui envisagent de demander leur reconnaissance en tant qu’association d’Education permanente des adultes c’est-à-dire qui ont pour objectif de favoriser et de développer chez les adultes : une prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.

Contenu :

  • Appropriation des textes règlementaires. 
  • Penser les activités et projets des participants pour les inscrire dans les critères quantitatifs et qualitatifs du champ de l’Education permanente.
  • Découvrir des pédagogies et des outils qui favorisent et développent des prises de conscience, de la connaissance critique des réalités de la société; des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation; des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.
  • Questionner ses pratiques pour mesurer ses forces, ses faiblesses et évaluer ses besoins.

Renseignements pratiques :

  • Peuple et Culture Wallonie Bruxelles asbl
  • Rue du Beau Mur 45 - 4030 Grivegnée
  • Pierre Arnoldy
  • Tél : 04/342.83.33 ou 04/368.82.32

Inscription : Cliquez sur ce lien

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 13, 15 & 16 novembre 2017 - de 9h à 17h

Les associations reconnues et subventionnées dans le champ de l’Education permanente des adultes (décret de la FWB du 17 juillet 2003) doivent développer des activités et des projets visant l’analyse critique de la société, la stimulation d’initiatives démocratiques et collectives, le développement de la citoyenneté active et l’exercice des droits sociaux, culturels, environnementaux et économiques dans une perspective d’émancipation individuelle et collective des publics en privilégiant la participation active des publics visés et l’expression culturelle.

Dans leur rapport annuel d’activités, elles doivent être en capacité de décrire et d’évaluer les processus d’émancipation qu’elles ont mis en œuvre au sein des groupes et les résultats qu’elles ont obtenu. Cette tâche n’est pas toujours aisée : alors que dans l’action, les animateurs ont effectivement agi dans le respect des critères qualitatifs et quantitatifs des arrêtés d’application du décret, le récit écrit qu’ils en font s’apparente assez régulièrement à du travail psychosocial plutôt que socio-politique. 

Public : 

La formation s’adresse aux travailleurs salariés ou bénévoles ainsi qu’aux responsables d’ASBL reconnues et subventionnées dans le cadre du décret Education permanente des adultes qui rencontrent des difficultés à inscrire leurs pratiques dans les visées politiques de ce champ ou qui éprouvent des difficultés à écrire leur rapport annuels d’activités.

Objectifs poursuivis :

  • Au départ des thématiques, des projets et des activités des participants la formation proposait, en 4 journées :
  • De se réapproprier collectivement le cadre légal (exposé des motifs, décret du 17 juillet 2003 et arrêtés d’application
  • De travailler la définition d’objectifs, de critères et d’indicateurs d’évaluation
  • De bâtir des processus porteur des visées politiques de l’Education permanente et d’en faire récit.

Renseignements pratiques :

  • Peuple et Culture Wallonie Bruxelles asbl
  • Rue du Beau Mur 45 - 4030 Grivegnée
  • Pierre Arnoldy
  • Tél : 04/342.83.33 ou 04/368.82.32

Inscription : Cliquez sur ce lien

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Pièce jointes
File
Download this file (formation - rapport annuel.pdf)formation - rapport annuel.pdf

Les 26, 27 octobre, les 2, 3 novembre & le 7 décembre 2017 - de 9h à 16h30 @ PEC

Dans une société qui se mondialise, se globalise, se complexifie les citoyens, les professionnels ou les militants éprouvent de réelles difficultés à identifier les problèmes, à cerner l’essentiel, à dégager des marges de manœuvre et d’actions suffisantes pour améliorer cette situation. La culture méthodologique de l’Entraînement mental qui s’appuie sur l’expérience du vécu, la diversité et la confrontation des points de vue, l’identification des divers aspects, la formulation dialectique et contradictoire d’une situation problème, favorise et renforce la capacité d’analyse critique, de penser et d’agir dialectique et éthique.

L’entraînement mental cherche à articuler trois dimensions :

Une approche logique découpée en quatre phases dynamiques :

  • La représentation
  • La problémation
  • L’explication 
  • L’action

Mon raisonnement respecte-t-il les règles de la logique qui m’évitent de tout confondre : fait, problème, analyse, besoin, désir, demande, possible, probable, souhaitable, morale, éthique, déontologie, but, objectif, finalité…?

Une approche dialectique qui permet de repérer et d’appréhender au mieux les zones de tension et de contradiction présentes au cœur des situations problématiques.

Dans l’étude des situations concrètes, est-ce que je tiens compte suffisamment de la complexité, de l’hétérogénéité et du caractère contradictoire de l’agir humain …? 

Un engagement éthique qui invite à la vigilance et pose le défi de la responsabilité à travers l’action.

Est-ce que je m’autorise à cette liberté de pensée, de conscience nécessaire au questionnement de la morale, de la déontologie, du sens du devoir tels qu’habituellement prescrits dans mon milieu d’origine, d’appartenance ou de travail ?

Objectifs poursuivis

Permettre aux participants de découvrir, questionner, renforcer une approche complexe de situations dites problématiques à partir de et avec la culture méthodologique de l’Entraînement mental afin de pouvoir mieux analyser les situations et ajuster l’action.

Méthodologie

C’est essentiellement à partir de situations concrètes amenées par les participants que la formation favorise la découverte des différents mécanismes de pensées et d’actions. Il ne s’agit pas de traiter les situations mais de les travailler pour dégager des pans d’interrogations, d’analyses et de perspectives d’actions.  Cette approche doit permettre :

  • De découvrir la culture méthodologique de l’Entraînement mental.
  • Sur quoi il s’appuie et se développe.
  • Comment il se pratique.
  • Quelles en sont les clés.
  • Ce qu’on peut en faire.

Renseignements pratiques :

  • Peuple et Culture Wallonie Bruxelles asbl
  • Rue du Beau Mur 45 - 4030 Grivegnée
  • Pierre Arnoldy
  • Tél : 04/342.83.33 ou 04/368.82.32

Inscription : Cliquez sur ce lien

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Les 13 & 14 Décembre 2017 - De 9h à 17h

« Se mettre dans la peau d’un réfugié pour mieux comprendre les situations qu’il a vécues, ses angoisses et ses quêtes ». C’est ce que propose l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés avec le jeu en ligne « Envers et contre tout », lancé en 2008.

Après avoir subi un interrogatoire, le joueur doit fuir : quitter la ville et le pays. Il lui faudra chercher un abri pour la nuit, trouver un interprète, et se faire une nouvelle vie. Divisé en trois parties : « Guerre et conflit », « Pays frontalier » et « Une nouvelle vie », le jeu qui se déroule dans une situation de tension intense, conduit les joueurs à surmonter de nombreux obstacles selon plusieurs scénarios.

L’idée provocante d’utiliser des jeux vidéo comme outils d’éducation populaire évolue depuis quelques années avec le développement des Serious Games. Ceux-ci utilisent des techniques et technologies du jeu vidéo au service d’une application dont la finalité n’est pas de jouer, mais d’apprendre, de se former, d’informer, de sensibiliser ou de communiquer. Quantité de Serious Games politiquement engagés permettent de soutenir l’éducation à la citoyenneté de celles et ceux qui y jouent en faisant évoluer leurs représentations du monde, en les aidant à adopter une réflexion critique en vue de favoriser des changements d’attitude ou de comportement.

Il serait trop long de citer ici tous les Serious Games qui touchent de près ou de loin à l’éducation à la citoyenneté. Il est toutefois indispensable de savoir que certains jeux véhiculent aussi insidieusement des valeurs négatives. D’où l’importance d’intégrer l’éducation aux médias et à l’image dans le processus pédagogique.

Objectifs:

  • Expérimenter le serious Game « Envers et contre tout ». 
  • Construire des dispositifs d’animation et stratégies pédagogiques inscrits dans les visées politiques de l’Education permanente. 
  • Mettre le jeu en perspective critique : l’interroger comme une source parmi d’autres, ayant des auteurs, un contexte de produc-tion et un public-cible, des objectifs politiques, commerciaux, etc. 
  • Identifier et prévenir les risques liés à l’utilisation du Serious Game comme outil d’éducation à la citoyenneté : violences, sexisme, racisme, addiction…

Informations pratiques :

La formation aura lieu les 13 & 14 décembre 2017, de 9h à 17h à Peuple&Culture (45, rue du Beau Mur à 4030 Grivegnée). 

Prix: 30€ pour les 2 journées comprenant les repas de midi, boissons et collations. 

Pour les besoins des apprentissages, nous vous remercions d’apporter votre PC portable. Si vous m’en disposez pas, contactez-nous.

Formateur : Lionel Biatour

Pierre Arnoldy

Tél. 04/368.82.32 ou 04/342/83.33

Inscription : Cliquez sur ce lien

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Pièce jointes
File
Download this file (formation serious games.pdf)formation serious games.pdf