Tu ne rigoleras pas de la mort du monde et tu auras froid.

Quand on s'abreuve des choses sans importance, quand on se retrouve dans ce qui n'est pas. On fonce dans un mur pour en quitter un autre.

A l'inflation sordide des mots de passe.

Aucune vie.

Tant qu'on n'a pas su récolter qu'importe finalement ce qui est semé.

Et tant que l'on ne sait pas que produire, qu'importe finalement d'aligner.

On est un temps mort infini qui n'arrête pas de rater.

Un horizon bouché qui donne la tournis. Une voie sans issue au bout du chemin.

Il ne bat aucun coeur pour demain.

Ceux qui ont décidé et ceux qui ont faim n'ont pas me même dossier à remplir, ni le même monde à vivre, ni la même vie.

Certains paient le prix et certains les haussent.

Tant qu'on ne sait pas quoi semer, à quoi bon récolter ce qui a fini, ce qui est mort déjà.

Cristel

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Contact - covid19

E-mail: victoria.sepulveda@peuple-et-culture-wb.be

Téléphone: +32 4 368 82 32
Mobile:
+32 498131512
Souris 25pxPROTOCOLE